• 06.34.96.75.03
  • lamondialette.association@gmail.com

Strasbourg: Un attentat fait trois morts, et agite les conspirationnistes

Strasbourg: Un attentat fait trois morts, et agite les conspirationnistes

Un attentat a fait trois morts et treize blessés à Strasbourg, hier soir. Le suspect, connu des services de polices, serait fiché S. Des annonces qui ont beaucoup fait réagir, notamment sur les réseaux sociaux, où de nombreuses personnes affiliées au mouvement des Gilets Jaunes crient au complot.

Hier soir, un attentat terroriste a fait trois morts sur le marché de Noël de Strasbourg, ainsi que treize blessés, dont huit grave. Les faits se sont déroulés place Kléber, avant de se poursuivre dans les rues adjacentes.« Entre 20 h 20 et 21 heures, [l’assaillant] s’est confronté par deux fois à nos forces de sécurité avec systématiquement des échanges de tirs », a expliqué Christophe Castaner, arrivé rapidement sur les lieux. Le ministre de l’Intérieur a expliqué que le suspect était toujours en fuite, et que l’opération de recherche se poursuivait.

 
Après avoir envoyé son ministre sur les lieux, le président de la République Emmanuel Macron a rapidement réagit via son compte Twitter, où il exprime sa solidarité avec les victimes.

 

Un suspect fiché S

Selon les premières informations des médias, le suspect serait connu des services de police, et serait fiché S. Une perquisition à son domicile aurait eu lieu hier, mais puisqu’il n’était pas présent, il n’a pas pu être interpellé par les forces de l’ordre.

Prompte à réagir, La présidente du Rassemblement national (ex-Front national) Marine Le Pen a réagit sur France 2 à cette information, et a affirmé que « si on expulsait les étrangers (parmi les fichés S), ce serait autant de moyens supplémentaires qui seraient dégagés pour pouvoir surveiller ceux qui ont la nationalité française ». L’ex-candidate à la présidence de la République affirme aussi qu’il s’agit d’une tuerie islamiste, ce qui pour l’heure, n’est pas avéré.

Sur les réseaux sociaux, des Gilets Jaunes crient au complot

 
Comme cela arrive souvent après des évènements similaires, les réseaux sociaux montrent leurs côtés obscurs, et il n’a pas fallu attendre longtemps avant de voir émerger les premières théories du complot. Parmi elles, plusieurs personnes affiliées aux Gilets Jaunes n’hésitent pas à accuser l’Etat d’avoir orchestré l’attentat pour faire passer le mouvement contestataire au second plan.

 

Léo K

Laissez votre message