OM-TFC : Les enjeux du match par Steven Fortes, défenseur de Toulouse

OM-TFC : Les enjeux du match par Steven Fortes, défenseur de Toulouse

10 août 2018 0 Par Léo Khozian

Après avoir frisé la relégation avec Toulouse l’an dernier, Steven Fortes, né à Marseille, revient avec de l’ambition. L’international cap-verdien, blessé une bonne partie de l’année dernière, présente l’effectif toulousain, et analyse les enjeux de ce match. 

Sauvé en barrage contre l’AC Ajaccio, le Toulouse Football Club a décroché son maintien en Ligue 1 tardivement. Pour éviter de reproduire ce schéma, la direction a opté pour un changement radical. Alain Casanova, ancien coach des violets de 2008 à 2015, est rappelé pour mettre de l’ordre. « Le coach et le staff qui a changé, c’est important. La plupart des joueurs qui ont signé sont des joueurs désirés du coach. Au niveau du jeu c’est différent, Alain Casanova a des idées de jeu différente que son prédécesseur, et nous avons beaucoup travaillé pour répondre à cette demande« , explique Steven Fortes. Malgré une défaite sèche contre Crystal Palace lors de son dernier match de préparation, le TFC et son entraineur nourrissent de l’ambition en championnat. « Avec Toulouse, le coach est ambitieux, et aimerait de finir dans les 12 premiers. Après c’est à nous de nous en donner les moyens. Le plus important sera de se maintenir le plus tôt possible dans la saison et de se faire plaisir après », poursuit l’ancien havrais.

L’OM en danger sans ses internationaux?

Natif de Marseille, Steven Fortes se décrit comme étant plus jeune un immense fan de l’OM et de Didier Drogba « J’ai même fait chier mon père à de nombreuses reprises avec mes frères pour qu’on regarde des matchs alors qu’on avait école le lendemain », s’amuse l’international cap-verdien. Aujourd’hui, il suit toujours avec attention le club olympien, et son recrutement.  » Je m’attendais à ce qu’ils se renforcent. L’an dernier ils cherchaient un attaquant, et Kostas Mitroglou n’a pas eu le rendement espéré. Cet été, ça traîne en longueur avec Mario Balotelli, mais je pense qu’ils n’ont pas terminé leur mercato. D’ici fin août, ils vont recruter encore un ou deux joueurs », analyse le défenseur.

Une aubaine donc, de rencontrer le récent finaliste de l’Europa League, qui possède un effectif incomplet?  » Il y a un risque, parce que même sans ses internationaux, l’OM reste une équipe très compétitive, mais d’un autre côté, ils ont peut-être moins d’automatismes, et sont moins prêts que si on les affrontait en octobre ou en novembre. Je pense qu’on peut réaliser un coup au Vélodrome« , précise Steven Fortes.

Le défenseur toulousain croit aussi beaucoup en son nouvel attaquant, passé par l’OM, Aaron Leya Iseka. « Il est motivé, On est tous motivé. Ce genre de match nous galvanise. Surtout un mec comme Aaron qui va vouloir montrer qu’il est un bon joueur, parce qu’il n’a pas pu le montrer souvent quand il est passé par Marseille », conclut le joueur formé au club marseillais d’Air-Bel.

Entretien à retrouver sur le journal La Marseillaise